ACCUEIL Accueil portneuf.com MRC de Portneuf Développement économique Tourisme Portneuf Vivre Portneuf

 

 

MRC de Portneuf

Territoire

Saint-Ubalde

Retour à la liste des municipalités

Superficie : 139,66 km²
Population : 1 374 (2016)
Gentilé : Ubaldien, ienne
Journal :  Le St-U
 
Coordonnées
427-B, boulevard Chabot
Saint-Ubalde (Québec)
G0A 4L0
Téléphone : 418 277-2124
Télécopieur : 418 277-2055
Courriel : stubalde@globetrotter.net
Internet : www.saintubalde.com


Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, les parties ouest de la seigneurie des Grondines et sud-est du canton de Montauban se réunissaient pour former ce coin de pays blotti au coeur des montagnes laurentiennes. Située à l'extrémité ouest de la MRC de Portneuf, Saint-Ubalde est une municipalité à vocation agroforestière. L’endroit se caractérise par sa villégiature importante établie grâce à la présence de nombreux lacs sur le territoire.
 
Détachée de Saint-Casimir au moment de son érection canonique en 1866, la paroisse de Saint-Ubalde fut desservie par voie de mission à partir de 1860, jusqu'à l'année d'ouverture des premiers registres de la paroisse en 1871. Dès 1862, le Gouvernement porte son attention du côté de Saint-Ubalde en y ouvrant un chemin de colonisation. Saint-Ubalde fut reconnue comme municipalité de paroisse en 1873. Elle doit son nom à Ubald Gingras, beau-frère de monseigneur Charles-François Baillargeon, archevêque de Québec, premier habitant et sacristain de l'endroit, originaire de Pointe-aux-Trembles (Neuville). En 1920, une partie du territoire est détachée de la paroisse pour former la municipalité du village de Saint-Ubalde. L'entité municipale actuelle est issue de la fusion de la paroisse et du village en 1973.
 
Établi du côté ouest de la rivière Blanche, le noyau villageois conserve le souvenir de ses premiers habitants. Construite quatre ans après le décret relatif à son érection en 1878, l'église de Saint-Ubalde offre de belles qualités architecturales avec, à ses côtés, le presbytère bâti à partir de l'ancienne chapelle construite en 1866 et en face, l'ancien couvent en pierre au toit mansardé qui loge aujourd'hui les bureaux municipaux. Ce couvent est issu de la transformation de l'une des premières écoles construites entre 1870 et 1879.
 
Le paysage vallonneux de cette localité agricole fondée par des gens de Neuville est marqué par de grandes cultures de pommes de terre. L'acériculture est également une industrie de plus en plus importante dans le développement économique local dont les Ulbadiens soulignent la portée par un festival désigné sour le nom de 'Festi-sucre'.  Ceux-ci font figure de pionniers au Québec en recevant depuis nombre d'années des milliers de visiteurs, la plupart européens, pour un bref séjour en milieu familial. Saint-Ubalde compte parmi ses anciens résidents toute une génération de sculpteurs animaliers qui se sont inspirés de l'univers familier de la nature pour réaliser leurs oeuvres. Né en 1894 dans le rang Sainte-Anne, le célèbre Wilfrid Richard fut un des dignes représentants de l'art populaire animalier au Québec. Également natif de Saint-Ubalde, le docteur Rosaire Gingras s'est illustré dans son domaine en devenant notamment fondateur du C.H.U.L. et doyen de la Faculté de Médecine de l'Université Laval.

 

 

 

Retour à la liste des municipalités

MRC de Portneuf 2017 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Internet - iClic.com